Shmile 2
Mot de passe oublié ? | Inscription

Le niveau de diffusion des certifications environnementales dédiés aux hébergements touristiques en Méditerranée.

retour
26/06/2013

La nécessité de parvenir à des formes plus durables de développement est aujourd’hui largement reconnue, en particulier dans le secteur du tourisme, où l’on peut observer l’accroissement de se du nombre d’hôteliers et de touristes soucieux de l'environnement.
L'objectif de cette étude est de présenter les résultats du niveau d'adaptation et de mise en œuvre de l'Ecolabel Européen en Méditerranée.
Une enquête a été menée en Italie, la Grèce, la France, la Jordanie, l'Egypte et la Tunisie.
Les principaux sujets abordées sont axés sur les typologies de certifications environnementales publiées dans chaque pays, le niveau d'adaptation de l'hébergement touristique et le niveau de la demande touristique pour les services touristiques éco-certifiés, et enfin, les activités qui sont menées pour diffuser certifications environnementales à un niveau institutionnel.

Aujourd'hui, chaque pays a établi des politiques qui ont des répercussions directes ou indirectes sur la promotion des écolabels pour les services d'hébergement touristiques. La plupart des activités de promotion Ecolabel inclus des formations et/ou une assistance technique.
Les bons résultats en France et en Italie résultent probablement du nombre élevé d'initiatives et / ou des mesures incitatives qui ont été mises en œuvre au cours des dernières années. Environs 216 logements et 145 exploitants d'entreprises touristiques ont participé à l'enquête. Parmi les participants, plus de 2/3 de sont des PME ou TPE (soit moins de 200 lits et moins de 50 salariés). La majorité sont familiers avec les critères de l'écolabel, voire même les ont déjà mis en œuvre dans leur établissement.

En 2012, le pays le plus durable avec le plus grand nombre d'agrément est la  France avec 260 logements porteurs du label écologique, suivie par l'Italie (168) et la Grèce (7). Néanmoins, l'Italie était le pays le plus actif en Europe en 2009, atteignant alors près de 200 certifications.

Les résultats de l'enquête confirment que la qualité et le prix, suivi par le confort et l'accessibilité sont les principaux critères de sélection d'un hébergement. Néanmoins, l'intérêt des voyageurs pour un hébergement éco-certifiés est considéré par les 37% de l'échantillon. Aussi, 29% sont prêts à payer un prix prémium supérieur de 5 à 15% au prix initial.

Dans l'ensemble, cette étude a identifié un certain nombre de facteurs spécifiquement liés aux systèmes de gestion environnementale pour compléter la recherche traditionnelle en gestion environnemental.
  •  Sofia-Natalia Boemi,
Halkidiki Hôtel Association, G. Papandreou 33, Thessaloniki, GR-54646, Grèce email: nboemi@gmail.com
  •  Marie De Parseval
Français Riviera Chambre de Commerce et d'Industrie, 20 bd Carabacel, 06000 Nice, FRANCE.
  •  Emanuele Cabras
 Expert - Centre de services